Samedi 27 Mai 2017  -  00h48  

       A découvrir sur N64
       Accès Rapides

   Accueil

   Emulateurs

   Plugins

   Roms N64

   Jeux N64

   Boites 3D / Box-Art

   Textures HD

   Hacks / Traductions

   Manuels

   Tests / Vidéo-Tests

   Vidéos

   Dossiers & Tutos

   Tournois

   Concours

   Quiz N64

   Mini-Jeux N64

   Challenges N64

   Sondages

   Classement Trophées
Le saviez-vous ?

Le dernier jeu Nintendo 64 sorti en Europe est Mario Party 3. Il a été commercialisé le 16 novembre 2001.
Test : Mario Party 3
Développeur : Hudson Soft / Nintendo EAD - Éditeur : Nintendo - Sortie : Novembre 2001


Mario Party 3, Mario Party 3: terminus. Voici devant vous la dernière cartouche sur console de salon Nintendo en Europe, la vieillissante et mal-aimé Nintendo 64 rend son dernier souffle en nous proposant un party-game de folie, en compagnie de Mario et ses amis.

Jamais deux sans trois !

Qui aurait cru que Mario Party 3 (MP3) serait la dernière production européenne ? On atteint la dernière station et on se demande vraiment comment Hudson - développeur du jeu - aurait pu encore trouver le moyen de se démarquer. Le joueur débutant de la série sera admirable devant le contenu proposé : une cinquantaine de mini-jeux regroupés dans sept plateaux de jeu. Attention, il faudra tout de même les débloquer, action évidente au départ mais parvenir à tous les dénicher demandera de la patience, surtout que l'élément fondateur reste tout de même la chance, du pur hasard en somme. Le jeu se contente de reprendre dans sa globalité le jeu de l'oie, remanié à la sauce Nintendo : des évènements aléatoires seront proposés, bénéfiques ou non.

Selon le lancer de dés - pouvant d'ailleurs être réitéré jusqu'à 3 fois selon l'item adéquat - votre personnage s'arrêtera le plus souvent sur une case bleue, lui donnant des pièces Koopa lui permettant d'acquérir des items dans les boutiques Toad, Boo ou Mini-Bowser, ou sur une case rouge qui lui pourrira la vie (perte de pièces, vol, items malus etc.). Mais que serait Mario Party sans ses fioritures aussi gênantes qu’inespérées ? Parfois, le chemin vous sera inaccessible et il faudra payer par exemple la Banque Koopa, ou soudoyer un Throwp au cœur de pierre pour qu'il vous laisse passer et emprunter de ce fait un raccourci. Aussi, vous tomberez sur des cases « hasard », obligeant un évènement scripté de se produire, allant du simple bonus sympatoche au changement topographique du plateau de jeu !

Ces évènements aléatoires sont beaucoup plus nombreux que par le passé et occasionnent de nature à une prise plus axée sur la chance et une mûre réflexion.

Amis ennemis...

Autant dire de suite que l'on se passerait bien si nous n'étions pas tant harcelés par d'autres personnages. Oui, vous n'êtes pas seul en ce joli monde : Mario, Luigi, Peach, Daisy, Waluigi, Yoshi, Wario et Donkey Kong seront de la partie. Effectivement, qui dit Nintendo dit une présence de beaucoup, beaucoup de héros, de personnages secondaires, et surtout d'un scénario très développé : pour savoir qui est le plus fort et le plus apte à appréhender les dangers de la vie courante, ces derniers se chamaillent. Mais grâce à MP3 reprenant le concept du jeu du hasard et de l'oie, le joueur devra choisir dans le mode Histoire son perso favori et l'aider à devenir... la Superstar de l'univers !

Bref, un scénario ultra basique - qui de plus est quasi repris des précédents opus - on ne dira rien là-dessus, vu qu'on ne demande pas autant à ce genre de party-game. Il est clair que Hudson, responsable du jeu, aurait pu faire preuve de plus de créativité, histoire de se démarquer. Il va falloir par conséquent batailler dur et ramasser le plus d'étoiles possibles pour se détacher de vos rivaux et leur pourrir la vie par la même occasion.

Le chant du cygne

J'aurais tendance à me répéter, Mario Party 3 est le jeu de hasard à posséder sur votre Nintendo 64. On pourra lui reprocher son manque d'inspiration évident si on connait bien les deux premiers opus divergeant très peu de celui-ci, mais il reste graphiquement meilleur et moins contraignant sur la durée, grâce à un temps de latence du jeu écourté qui était (et les joueurs seront tous d'accord) l'effroyable défaut il y a de cela 3 ans. De plus, l'intérêt global n'est pas extraordinaire si vous êtes seul, malgré une brochette garnie de mini-jeux, une soixantaine pour tout vous dire. Le multi-joueurs reste par conséquent à préconiser, pour une durée de vie théoriquement infinie, où seule la lassitude vous arrêtera - ou alors vos disputes entre potes soupçonnés de tricherie...

Pour finir sur ce dernier jeu 64-bits, qui ferme une page d'ancienne génération de consoles et entame une nouvelle, sachez que MP3 renferme une anecdote méconnue mais à souligner : il a été développé par Hudson Soft mais également par Nintendo EAD, qui a aidé ce premier studio à utiliser le microcode théorique le plus puissant, le Silicon Graphics Ultra 64 Turbo 3D, qui rend les textures équivalentes à celle de la PlayStation et de la Saturn, avec un effet de flou fortement amoindri ! Ce qui est d’ailleurs étonnant c'est que du coup c'est le premier et dernier jeu à l'exploiter, et on se demande pourquoi... D'autres studios se sont révélés intelligents, comme Factor 5, Silicon Knights et Rareware et ont crée leur propre codage.

Certainement que Turbo 3D devait être destiné à l'extension 64DD qui a échoué commercialement, seul l'abandonné Dinosaur Planet l'aurait lui aussi employé, Rare ayant affirmé que leur microcode provenait de Nintendo et différait de celui de leurs récentes productions (Conker's Bad Fur Day par exemple, qui est déjà une merveille visuelle et technologique). On sent bien que Mario Party 3 utilise de nouveaux systèmes, avec effets de lumière plus clairs, dynamiques et améliorés, des effets de distorsions lors des menus sont sympathiques et je trouve dommage d'avoir mis à contribution tout ceci qu'à la toute fin...

De toute manière, tout feu d'artifice réussi achève toujours un évènement : Hudson a rempli ce dernier avec brio et parcimonie, sans s'y pousser. Il lui manque ce petit plus qui lui permettrait enfin de devenir incontournable. Peut-être pour Mario Party 4 sur Nintendo GameCube ?

Olex, le 12 juin 2011

  Verdict
Graphismes : 15/20

Le jeu reste modeste dans la modélisation des personnages et des décors qui restent généralement sommaires et toujours aussi lisses depuis les débuts de cette série. Cependant, ce soft utilise le procédé Turbo 3D, microcode interdit à l'utilisation des développeurs jusqu'alors, et on remarque que les effets spéciaux sont particulièrement réussis et très bien exploités, allant de simples artifices visuelles aux distorsions et dézooms.

Jouabilité : 15/20

Le gameplay made in Mario Party remboîte le pas pour la troisième fois, améliorant la réactivité des parties et des personnages avec moins de temps morts mais finalement peu de changements avec la seconde version. Efficace dans tous les domaines sans pour autant crier au génie.

Durée de vie : 16/20

La force de cette série tient dans son euphorie ludique à plusieurs : seul, pas de véritable challenge sur la durée malgré soixante mini-jeux à disposition. Mais à partir de deux vous passerez pas mal de temps à enflammer la console ; le principal. Mais on regrettera juste aussi à ce niveau un manque de nouveautés, même dans les jeux et plateaux proposés, qui sont souvent des doublons légèrement retouchés de Mario Party 1 et 2.

Bande son : 14/20

Sensiblement meilleure au niveau des bruitages, malgré des thèmes toujours aussi insipides et pas forcément mémorables. Mais étrangement le son rend mieux et n’a désormais aucune saturation, idem pour les rares expressions verbales.

Scénario : 12/20

Mario et ses amis se retrouvent piégés dans le jeu éponyme et seul un héros peut déjouer le sort. On se rend compte finalement que ce n'est qu'un simple prétexte, malgré un petit rebondissement au dernier plateau que personnellement je n'attendais pas. Bowser fait quelques interventions (foireuses), mais c'est du Mario et on aime ça !



Intérêt :


Le grand final sur Nintendo 64, console dorénavant à ranger au niveau des oldies. Mais là où la majorité des personnes l'ont désignée comme étant le fer de lance pour joueur bas-public, l'ont traitée de console archaïque et inachevée, qui était finalement sortie durant une ère en évolution dont elle avait perdu pied, on ne pourra jamais dire de celle-ci qu'elle fut un mauvais choix multi-joueurs ; Mario Party 3 en est l'ultime preuve 64-bits, malgré des imperfections et une certaine tendance à réutiliser les mêmes codes que ses prédécesseurs. Certes, la prise de risque se tient au strict minimum, cependant Hudson et Nintendo EAD auront réussi à donner le meilleur d'eux-mêmes en proposant aux derniers acheteurs un soft addictif, fun et complet.

La Nintendo 64 atteint ici la case ultime de tout plateau : son arrivée. C'est fini.
  Commentaires (1)

64best72 : du fun du fun et encore du fun ! test un peu sévère quand même, perso le scénario ma bien captivé à l'époque, bien trouvé aussi. . . Merci pour ce test bien rédigé !

   Ajouter un Commentaire
Merci de vous identifier...
       Membres

   Identifiant :

  

   Mot de Passe :

     

   Mot de Passe oublié !
Devenir Membre
       Dossiers / Tutos (39)

   Test du N64 Controller Adapter (May...

   Test de l'Ultra Racer 64 (InterAct)

   Collectionner sur Nintendo 64

   Test du GameBooster (Datel)

   Jouer en Réseau avec les Emulateurs...

   Utiliser les Codes Triches avec Pro...

   Jouer en réseau avec Project64 KVE

   Test du N64 RetroPort (RetroZone)

   Test du Pad Hori Nindendo 64 (Hori)

   Changer les Textures de vos Roms N6...
Tous les Dossiers
       Vidéo-Tests (14)

   Diddy Kong Racing

   International Superstar Soccer 2000

   GoldenEye 007

   Perfect Dark

   Extreme-G XG2

   Extreme-G

   SCARS
Tous les Vidéo-Tests
       Tests de Jeu (45)

   Conkers Bad Fur Day

   Dr Mario 64

   World Driver Championship

   Diddy Kong Racing

   Super Mario 64

   Penny Racers

   Bakuretsu Muteki Bangai-O
Tous les Tests
       Notices Scannées (149)

   Fox Sports College Hoops 99

   Top Gear Rally

   Castlevania

   Mario Kart 64

   Turok - Dinosaur Hunter

   Glover (Operation Card)

   World Driver Championship
Toutes les Notices
       Partenaires

   GameTronik.Com

   SyTest.Net
(c) 2001-2017 Emulation64.fr / Emulation64.net