Mercredi 14 Novembre 2018  -  18h50  

       A découvrir sur N64
       Accès Rapides

   Accueil

   Emulateurs

   Plugins

   Roms N64

   Jeux N64

   Boites 3D / Box-Art

   Textures HD

   Hacks / Traductions

   Manuels

   Tests / Vidéo-Tests

   Vidéos

   Dossiers & Tutos

   Tournois

   Concours

   Quiz N64

   Mini-Jeux N64

   Challenges N64

   Sondages

   Classement Trophées
Le saviez-vous ?

La Nintendo 64 fut la dernière des consoles de 5ème génération à être sortie, en concurrence avec la Saturn et la PlayStation.
Stop'n'Swop : Le Stop'N'Swop cartouches
Privés de 64DD, Rareware continue à développer son jeu fétiche. Quelques semaines s'écoulent et Banjo-Kazooie 2 devient Banjo-Tooie, géré dans le but de sortir sur cartouche. Dépourvu d'un autre port, le principe d'échanger les données et de communiquer les deux jeux devenait impossible. Comment le Stop'N'Swop peut-il être mis à contribution, les moyens techniques actuels ne le proposant pas ? C'est sans compter sur Rareware, qui allait nous montrer une pirouette technique remarquable.

L'astuce était la suivante : utiliser la mémoire sous-interne de la console Nintendo 64, le Rambus DRAM (ou le RDRAM). Cette mémoire agit comme un cache ou plus simplement, comme une carte mémoire actuelle. Si les développeurs parviennent à stocker les données indispensables à leur exécution dans cette minuscule portion de stockage (servant normalement à la mémoire vidéo), ces dernières restaient actives quelques secondes. En somme, le joueur avait juste assez de temps pour échanger la cartouche du 1er Banjo avec celle de Tooie.






La solution fut de suite appliquée par le studio, et le procédé attendu du Stop'N'Swop allait pouvoir enfin pointer le bout de ses pixels. Les fans de la désormais série allaient enfin connaître à ce en quoi il consistait.

Mille fois hélas, le glas de cette astuce sonna, et c'est chez Nintendo que la faute tomba : les programmateurs du studio Recherche & Développement de la firme japonaise ont décidé de modifier la structure technique des Nintendo 64 à venir, dans un souci d'optimisation et de coût de production. Les machines à compter de l'été 1999 ne pourront plus mémoriser les données cartouches dans la Rambus DRAM, et ce même furtivement.

Faute de mieux, les développeurs de chez Rareware décident de remplacer les oeufs et la clé de Banjo-Tooie par la recherche de trois cartouches Banjo-kazooie modélisées et un oeuf de couleur jaune. Le mystère tournant autour du Stop'N'Swop n'était pas prêt de disparaître...
 

< Chapitre précèdent | Chapitre suivant >

Retour
       Membres

   Identifiant :

  

   Mot de Passe :

     

   Mot de Passe oublié !
Devenir Membre
       Dossiers / Tutos (39)

   Collectionner sur Nintendo 64

   Test du N64 RetroPort (RetroZone)

   Utiliser les Codes Triches avec Pro...

   Comment soigner ses cartouches N64 ...

   Le Stop'N'Swop

   Installer et configurer un Serveur ...

   Test de l'Ultra Racer 64 (InterAct)

   Test du BioSensor (Seta)

   Utiliser et configurer l'émulateur ...

   Enregistrez et visionnez vos partie...
Tous les Dossiers
       Vidéo-Tests (14)

   Extreme-G XG2

   South Park Rally

   Extreme-G

   Resident Evil 2

   Mario Tennis

   SCARS

   Bio FREAKS
Tous les Vidéo-Tests
       Tests de Jeu (45)

   Paper Mario

   Conkers Bad Fur Day

   Bakuretsu Muteki Bangai-O

   Power Rangers - Lightspeed Rescue

   Superman

   Carmageddon 64

   007 - The World is Not Enough
Tous les Tests
       Notices Scannées (176)

   Ms Pac-Man - Maze Madness

   Extreme-G

   F-ZERO X

   Bomberman 64

   WCW-nWo Revenge

   California Speed

   Nightmare Creatures
Toutes les Notices
       Partenaires

   GameTronik.Com

   SyTest.Net
 
(c) 2001-2018 Emulation64.fr / Emulation64.net