Dimanche 03 Mars 2024 - 12h20

Dossiers et Tutoriels Nintendo 64

Tutoriels | Dossiers | FAQ | Test de Matériel | Dossiers et Tutos Vidéo
 

 
Dossiers et Tutos N64


Présentation de la Nintendo 64
Par Hypernono - Septembre 2008



Liste des Chapitres :
1. L'historique de la console
2. Caractéristiques de la console
3. Les différentes consoles
4. Les accessoires


› 1. L'historique de la console


C'est au Japon lors du Tokyo Game Show de 1993 que Nintendo annonça le projet d'une nouvelle console. À l'époque Nintendo venait d'annuler le projet de lecteur CD-Rom nommé « Play Station » (avec un espace) en collaboration avec Sony pour sa Super Nintendo et annonçais alors le développement d'une nouvelle console, nom de code Project Reality, basé sur une architecture crée par la société d'imagerie de synthèse Silicon Graphics Industry.

Au cours de l'année 1994, Nintendo change le nom de sa console: Ultra 64, il indique aussi qu'elle utilisera aussi le support cartouche et non CD-Rom, ceci afin d'éviter les temps de chargement mais aussi le piratage et qu'elle sera également la première console à avoir quatre ports manettes. Le constructeur annonce aussi que le processeur utilisé sera un processeur 64 Bits capable de gérer 400 000 polygones par secondes.
Les salles d'arcade accueil les premières bornes utilisant l'architecture Ultra 64, avec des jeux comme Killer Instinct Gold ou Cruis'n USA.



C'est en Novembre 1995, lors du salon Japonais Shoshinkai, que la console fut montrée pour la première fois aux publics, les premiers jeux présentés sont époustouflants: Super Mario 64, Wave Race 64, Mario Kart 64, un remix en 3D de Final Fantasy VI (qui ne sortira finalement jamais).
La nouvelle manette est aussi présentée avec un stick analogique, une nouveauté révolutionnaire pour l'époque. Enfin pour rassurer les personnes critiquant le choix du support cartouche, Nintendo présente également une extension baptisée 64DD.
Cette extension devait permettre la lecture de disques magnétiques offrant une capacité de stockage accru.

Début 1996, la console est rebaptisée Nintendo 64, mais c'est finalement le 23 juin 1996 que la console sort au Japon avec seulement 3 jeux : Super Mario 64, Pilotwings 64 et Saikyo Habu Shogi (un jeu d'échecs), puis le 19 septembre 1996 aux États-Unis au prix de 199 dollars et enfin le 1er mars 1997 en Europe sauf en France qui, suite à une réorganisation de Nintendo of Europe, ne sortira que le 1er septembre 1997 au prix de 990 francs, car l'approvisionnement en console fut très mal organisé.

Début 1997, Squaresoft annonce sa volonté de délaisser Nintendo et décide de ne pas développer sur la Nintendo 64.
Nintendo se voit pour le coup privé de l'une des franchises les plus rentables du Japon : Final Fantasy. Coup dur car beaucoup d'autres éditeurs imite Squaresoft et annulent leurs jeux, a cause du support cartouche jugé trop limité en termes de stockage de donnée comparé aux CD-Rom et la difficulté à programmer.
Bien que bénéficiant d'excellentes ventes lors de son lancement la Nintendo 64 ne rencontrera jamais le succès escompté.
Nintendo et Rareware se retrouvent pratiquement les seuls éditeurs de la console et vont en profiter pour sortir les jeux les plus populaires de la console : GoldenEye 007, Star Fox 64, Banjo-Kazooie, F-Zero X…

En 1998, Nintendo se concentre surtout sur une licence apparut sur sa console portable: Pokemon.
Ce jeu se vend très bien et permet de combler les pertes engendré par les faibles ventes de la Nintendo 64. Mais en décembre 1998, la firme sort le jeu le plus attendu du moment : The Legend of Zelda - Ocarina of Time qui réussit à se vendre à 6 millions d'exemplaires en 2 mois et qui va relancer quelque peu les ventes de la machine.



En décembre 1999, Nintendo sort enfin au Japon le 64DD, un périphérique qui devait révolutionner le marché, malheureusement à cause de son grand retard, ce fut un échec commercial, ce qui poussa Nintendo à n'en produire qu'une petite quantité et à ne pas l'exporter vers les autres continents.

Vers l'an 2000, le rythme des sorties commence à ralentir malgré quelques succès : Perfect Dark, Mario Tennis, Mario Golf, Conker's Bad Fur Day.

En Décembre 2001, la production de la Nintendo 64 s'arrêta, les éditeurs encore actif sortent leurs derniers jeux au compte gouttes.
Mario Party 3 fut le dernier jeu à sortir en Europe et au Japon et Tony Hawk Pro Skater 3, lui, fut le dernier jeu disponible aux Etats-Unis vers Décembre 2002 et ne vit jamais le jour sur les autres continents.
Plus tard, en 2003, une version « manette » de la console sera crée par une filiale de Nintendo : l'iQue Player.


› 2. Caractéristiques de la console




Dimensions : 26 x 19 x 7.3 cm

Poids : 1,100 kilogramme

Processeur : RISC MIPS R4300i 64-bit cadencé à 93.75 Mhz

Co-Processeur : RSP (processeur son et graphique) et RDP (processeur de conception de pixel) incorporé au co-processeur RCP cadencé à 62.5MHz

Mémoire vidéo : RAMBUS D-RAM 36M bit, Vitesse de transfert : 4 500M bit/sec. maximum

Mémoire vive : 4 Mo (8 Mo avec l'Expansion Pak)

Résolution : De 256 x 224 à 640 x 480 pixels

Couleurs : 32000 couleurs parmi 16.8 Millions

Son : Stéréo 16-bit 48Khz sur 24 canaux


› 3. Les différentes consoles


L'Ultra 64 :

Il y eut tout d'abord le projet Ultra 64 avec une console aux dimensions et à l'apparence quasi finale mais avec juste le logo en façade arborant le sigle « Ultra 64 » et une spécification matérielle un peu plus puissante que la version commercialisé mais qui fut réduite suite a des couts de fabrication élevés.
Ce modèle était présenté au salon Shoshinkai en 1995 mais ne fut qu'un modèle de démonstration et n'a jamais été commercialisé. La manette était noir, les boutons d'action n'avait pas encore de code couleur (ils étaient tous gris). Le stick analogique était plus gros, la gâchette à l'arrière n'était qu'un simple bouton et l'emplacement pour les accessoires était encore en développement.



La Nintendo 64 :

La première version à être commercialisé et certainement la plus connus.
Depuis le projet Ultra 64, la console a vu sa puissance baisser pour améliorer son prix de vente.
La manette reçoit des couleurs, son stick analogique se contracte et elle s'octroie au passage plusieurs coloris différents.
Plus tard la console revêt plusieurs coques colorisé voir même semi-transparentes. Plusieurs accessoires font leurs apparitions, mais aucun changement pour les cartouches qui reste de taille et de forme identique à celles présentées en 1995.



La Nintendo 64 Pokemon Edition :

Sorti spécialement pour mettre en valeur la sortie du jeu Pokemon Snap en 1999, cette version change de look et s'élargie un peu mais reste de puissance identique.
La console est ornée d'un Pikachu sur la droite qui « rougis » lorsque la console est sous tension, l'interrupteur d'alimentation prend la forme de Pokeball et le bouton « Reset » est placé dans le pied gauche du Pokemon, la console arbore une coque bleue et est vendu avec une manette de couleur bleu également, au Japon une édition limitée sera Orange.
Des Stickers Pokemon ont été ajoutés à la console ainsi qu'à la manette.



L'iQue Player :

Environ deux ans après l'arrêt de sa fabrication, la Nintendo 64 ressort en version portable.
Cette console / manette qui se branche directement à la télévision est fabriquée par une filiale chinoise de Nintendo nommée iQue Limited mais n'est disponible qu'en Chine.
Les jeux sont stockés sur des cartes mémoire flash de 64 Mo au format propriétaire et inséré dans la manette par le dessous. Seul quelques jeux sont disponible parmi lesquels Super Mario 64, Starfox 64 ou encore The Legend of Zelda : Ocarina of Time, mais théoriquement tous les jeux devraient fonctionner.




› 4. Les accessoires


Voici une liste des principaux accessoires officiels pour la console :


La manette Nintendo 64 :



C'est la première manette à proposer un stick analogique.
L'utilisateur a la possibilité de la tenir de trois manières différentes.
La gâchette Z à l'arrière de la manette tombe directement sous l'index ce qui est très appréciable.
Un emplacement au dos permet d'insérer un autre accessoire.


L'Expansion Pak (ou Ram Pack) :



L'Expansion Pak permet de rajouter de la mémoire vive a la console qui passe ainsi de 4 a 8 Mo.
Il est livré avec un levier en plastique permettant de faciliter le remplacement de la mémoire qui est située sous une trappe en façade de la console.


Le Controller Pak (ou Mem Pack) :



Le Controller Pak permet de sauvegarder sa partie pour la reprendre ultérieurement et aussi de s'échanger des sauvegardes, ce qu'une pile interne ne permet pas.
En appuyant sur la touche Start de la manette lors du lancement d'un jeu, un menu apparait pour gérer les données contenues dans la carte.


Le Rumble Pak (ou Vibration Pack) :



Le Rumble Pak vibre pour simuler un choc ou toute autre force ce qui augmente l'expérience de jeux.
En cours de jeux, vous avez la possibilité d'intervertir le Rumble Pak avec un autre accessoire, le plus souvent avec un Controller Pak, lorsque l'utilité s'en fera sentir.


Le Transfer Pak :



Le Transfer Pak permet d'importer des données des jeux Game Boy et Game Boy Color vers la Nintendo 64.
Cet accessoire est finalement assez anecdotique car il ne sera utiliser qu'avec les 6 jeux Pokémon Stadium, Pokémon Stadium 2, Perfect Dark, Mickey Speedway USA, Mario Golf et Mario Tennis.


Le 64DD :



Le 64DD est un lecteur de disque magnétique qui vient se placer sous la console et qui permet d'augmenter la capacité de stockage d'un jeu.
Il est aussi doté de 4Mo de mémoire vive. Il possède un modem et permet également la personnalisation de jeux tel que la modification de niveaux, de personnages, etc...
L'accessoire est seulement sorti au Japon et en très faible quantités.

 
 
   


 
› Dernières mises à jour :

Pack de Textures : Sin And Punishment (GodyN64)

Notice : Rally Challenge 2000 (Traduction)

Notice : Premier Manager 64

Notice : NASCAR 99 (Français)

Notice : Twisted Edge Extreme Snowboarding (Traduction)

Fiche : Sim Copter 64

Notice : Ready 2 Rumble Boxing (Français)


Voir toutes les Mises à Jour...


› Le saviez-vous ?

Hacktarux, le créateur de l'émulateur Mupen64 est français.


› Partenaires :

Delta-Island.Com

SyTest.Net


 
 

2001 - 2024 Emulation64.fr / Emulation64.net

Contact - Cookies - Mises à jour