Mercredi 27 Octobre 2021  -  05h47  

       A découvrir sur N64
       Accès Rapides

   Accueil

   Emulateurs

   Plugins

   Tous les Jeux N64

   Liste des Roms N64

   Boites 3D / Box-Art

   Textures HD

   Hacks / Traductions

   Manuels / Notices

   Tests / Vidéo-Tests

   Vidéos

   Dossiers & Tutos

   FAQs

   Tournois

   Concours

   Quiz N64

   Mini-Jeux N64

   Challenges N64

   Sondages

   Classement Trophées
Le saviez-vous ?

Il est possible de brancher une manette Nintendo 64 sur son ordinateur grace à un adaptateur USB.
Test : GoldenEye 007
Développeur : Rareware- Éditeur : Nintendo - Sortie : Août 1997


GoldenEye 007, qui est un jeu basé sur la licence d’un film, a bouleversé le monde du jeux vidéo, en particulier dans le style FPS.
La créativité et l’innovation n'ont jamais atteint un tel niveau, surtout pour une simple licence.
Alors pour quelles raisons une telle réussite ?


Un développement efficace

Ce jeu à mis plus de 3 ans à être réalisé (de 1995 à 1998).
Il était destiné au départ pour la super Nintendo (en 2D) mais vite abandonné pour faute d’investissement de la part des développeurs.
Pendant son développement, le jeu avait été sujet à plusieurs types de concepts tels que le rail shooter, ou sous la forme de tir subjectif que l’on connait.

L’équipe Rareware chargée du projet a travaillé sur plusieurs points essentiels :
L’intelligence artificiel (IA) s’avère être très bien pensée face aux jeux de tir de l’époque où les ennemis réagissent ici au bruit, aux mouvements et à la vue de présence hostile.
La précision des tirs et des mouvements (grâce à la fonction analogique procurée par le joystick) offre une fluidité particulièrement réussie, on notera aussi une réactivité intelligente avec le décors (caisses explosives, impact de balle sur mur avec flamme, lampes brisés…).

Le scénario se doit de respecter le plan de celui du long métrage de 1995, et Rare n’hésite pas à inclure des missions et objectifs inédits et originaux à ce portage sur console.
La conception du gameplay (en s’appuyant du support de la 64 bits de Nintendo) a été réalisée tardivement car Nintendo n’avait pas encore annoncé en 95 sa nouvelle console.
Rare a du tout miser sur la manette de cette dernière, qui offre une maniabilité particulière mais ergonomique lorsqu’on s’y adapte assez rapidement.
Le Graphisme quant à lui est bien détaillé et bien pensé pour un jeu de l'époque.
Le jeu réussit à rentrer sur une cartouche de 12 Mo, ce qui est incroyable.

Des modes de jeux qui scotchent à l’écran

La mission solo

Une vingtaine de missions sont proposées dont 18 suivent le scénario de Goldeneye, et 2 autres sont des missions bonus déblocables au cours de la progression.
Rareware propose plusieurs objectifs bien réfléchis par missions, et des descriptions organisées détaillants les intérêts et les causes de votre envoi sur le terrain.
Le point positif aussi c’est que des objectifs s’ajoutent selon la difficulté choisie qui est répartie en 4 modes (agent, secret agent, 00 agent et le bonus 007).
Le mode 007, à débloquer, vous permet de paramétrer la réactivité des ennemis et leur précision ainsi que la sensibilité face aux impacts de balles reçues (ennemies et vous-même).
Vous serez aussi emmené à terminer des missions rapidement pour débloquer des modes de triches. C’est assez long est ça tient bien en haleine.

Le Multijoueur

Il a failli ne jamais voir le jour car Nintendo l'avait annulé pour des raisons de développement trop tardif.
Mais heureusement que 3 personnes travaillant sur le projet ont réussi à le concevoir rapidement (en 1 mois seulement).
Dans ce mode qui se joue jusqu’à 4, on a le choix entre plusieurs maps, plusieurs modes de jeu présentés sous forme de scénario (clin d’œil à d’autre opus de la série James Bond), une vaste palette de personnages, des pré-réglages de contrôles manette (4 au choix), une sélection intéressante du type d’armes utilisées, des règles de jeu (5 minutes par exemple) et un handicap facultatif.
Tout ceci est bien complet et procure de longues heures de jeux.

Le rendu du jeu sur la 64

Honnêtement c’est très positif, la console supporte assez bien ce jeu : des décors très bien affichés, la latence est idéale malgré les quelques ralentissements visibles du nombre d’images pendant de grosses fusillades ou explosions multiples.
La fluidité et la jouabilité sont impressionnantes et plongent le joueur dans un confort recherché.

La manette utilisée s’avère bien maniable et l'on prend plaisir à ce déplacer.
Un support du Rumble Pak possible, pas de carte de sauvegarde demandée vue qu’il y a une mémoire interne dans la cartouche de jeu.

C’est réussi pour Rareware !

64best72, le 20 juin 2012

  Verdict
Graphismes : 19/20

De beaux décors et détails avec l’utilisation de l’anticrénelage pour le lissage des textures (floutage), des armes très bien reproduites, tant que réalistes et fidèles au film en question.
Même si aujourd’hui ça parait bien vieilli (visages cubiques etc…), il reste derrière tous ça un travail remarquable à l’époque de la part de Rareware.

Durée de vie : 20/20

J’ai vraiment été très convaincu par le temps de jeux passé à finir les missions, débloquer tous les cheats, et passer des heures innombrables en muliplayer, c’est assez surprenant de réussir à ce niveau !
Goldeneye restera un des grands crues du FPS.

Bande son : 18/20

Bien composée et en parfaite adéquation avec l’ambiance du jeu, le seule gros reproche c’est que les pistes tournent en boucle et qu’à la longue ça fatigue...
Les mélodies sont aussi souvent similaires, mais il faut admettre que c’est du beau travail.
Les bruitages sont tip-top et bien choisis.

Jouabilité : 20/20

Une très bonne maniabilité même si certains ont étés déroutés par le système inversé de l’axe.
Le jeu nous propose 4 styles de configuration manette au choix, ce qui est un excellent atout.
La visé et la direction analogique resterons parmi les plus précises et plus agréables de l’époque.



Intérêt :


Un monument dans l’univers des jeux video, Goldeneye à bouleversé le style FPS, reconnu pour sa durée de vie et sa réalisation remarquable avec un multiplayer célèbre et inoubliable, vous ne pouvez pas vous permettre de manquer cette perle si vous êtes intéressé par les jeux de tir subjectif.

En bref

Les plus :
- Jouabilité très fluide et maniabilité bien pensée
- Des missions entraînantes et uniques
- Un mode multijoueur avec des paramètres variés
- Une précision de tir remarquable
- Une palette d’armes diverses (possibilité de porter 2 armes à la fois)
- Plusieurs modes de difficulté (avec des objectifs supplémentaires selons la difficulté choisie)
- Graphisme soigné et travaillé

Les moins :
- Lenteur du jeu lors des grosses actions (fusillades en masse)
- Musiques qui tournent en boucle
- Les personnages ont parfois tendance à rester bloqués dans leurs mouvements (coincés dans une porte par exemple)
- A de rares endroits, les balles traversent les murs et on se fait avoir bêtement.
- Il manque une cible pour mettre un point de repère dans nos tirs mais rien de très gênant (dans Perfect Dark, les développeurs l’ont rajouté).

       Membres

   Identifiant :

  

   Mot de Passe :

     

   Mot de Passe oublié !
Devenir Membre
       Dossiers / Tutos (41)

   Utiliser et configurer AQZ Netplay ...

   Enregistrez et visionnez vos partie...

   Jouer à vos Roms N64 en Relief (Lun...

   Changer les Textures de vos Roms N6...

   Les Jeux Nintendo 64 Abandonnés

   Test du Pad Hori Nindendo 64 (Hori)

   Test du N64 Controller Adapter (May...

   Utiliser et configurer l'utilitaire...

   Renommer vos Roms avec GoodN64

   Test du SS-N64-PS2 Controller Adapt...

   Test du N64 RetroPort (RetroZone)

   Utiliser et configurer l'émulateur ...

   Test du Glove 64 (Reality Quest)

   Utiliser les Codes Triches avec Pro...
Tous les Dossiers
       Notices Scannées (260)

   Operation WinBack

   Cruisn Exotica

   Madden NFL 2002

   Gex 64 - Enter the Gecko

   Resident Evil 2

   Mickeys Speedway USA

   Kobe Bryant in NBA Courtside

   Iggys Reckin Balls

   FIFA 99

   All-Star Baseball 99
Tous les Manuels / Notices
       Tests de Jeu (260)

   Legend of Zelda, The - Majoras Mask

   Nagano Winter Olympics 98

   Bottom of the 9th

   Gex 3 - Deep Cover Gecko

   Legend of Zelda, The - Ocarina of T...

   WinBack - Covert Operations

   Neon Genesis Evangelion

   Mario Party 3
Tous les Tests
       Partenaires

   GameTronik.Com

   SyTest.Net
 

2001-2021 Emulation64.fr / Emulation64.net
Contact - Utilisation des Cookies